Avis important

Pour trouver de l'information récente sur le virus COVID-19, visitez le site Internet de l'Agence de la santé publique du Canada.

Veuillez noter que la plupart des organismes sont fermées ou travaillent à capacité réduite. Nous mettons actuellement à jour les dossiers prioritaires de notre base de données. Pour trouver une liste des ressources qui ont été révisées suite aux fermetures causées par le COVID-19, cliquez ici.

[ Parcourir par catégorie de service : Sujets associés à Intervention de crise (140) ]

Séances de verbalisation suivant un incident critique

Programmes qui aident les personnes (p. ex., des ambulanciers paramédicaux, des officiers de police, des secouristes) ayant été impliqués dans des opérations d'urgence sous des conditions de stress extrêmes ou les personnes ayant vécu ou été témoin d'un évènement traumatisant, comme des actes de violence au travail ou à l'école, à se remettre des effets traumatisant de l'expérience en utilisant une technique thérapeutique qui leur permet d'accepter l'évènement. Une SVIC permet aux travailleurs et autres à discuter de ce qui s'est passé, de leur rôle dans l'évènement, de l'impact de l'expérience et des compétences pour faire face aux effets secondaires. Une SVIC va généralement corriger les réactions au stress aigu, qui apparaissent quelquefois sur les lieux de l'évènement ou immédiatement après, et va au moins inhiber les réactions tardives au stress pouvant apparaître plusieurs jours, semaines ou mois après.

[ Consulter les programmes et services (1) | Sujets associés ]

Désensibilisation des mouvements oculaires et retraitement

Programmes qui aident les personnes à se remettre d'un évènement traumatisant comme des expériences de combat, un viol, une agression sexuelle, une perte catastrophique ou une catastrophe naturelle, au moyen d'un procédé utilisant le mouvement physique combiné à d'autres techniques thérapeutiques. Le procédé est fondé sur l'hypothèse que le traumatisme entraîne la surexcitation d'un locus particulier du cerveau qui produit une pathologie neurale « figeant » l'information dans sa forme anxiogène initiale. La DMOR permet de désensibiliser l'information « figée », de la traiter à nouveau et de l'intégrer de manière adaptée, causant la diffusion de l'imagerie traumatique et la réduction des symptômes négatifs du client, p. ex., les troubles émotionnels, les pensées intrusives, les rappels éclairs et les cauchemars.

[ Consulter les programmes et services (5) | Sujets associés ]

Les termes et définitions ci-dessus font partie de la Taxonomie des services humains, utilisée présentement avec la permission d'INFO LINE de Los Angeles


Prière de noter : Nous prenons tous les moyens possibles pour faire en sorte que les renseignements dans cette base de données soient précis, à jour et complets. Le Centre d’information communautaire d’Ottawa (CIC) ne peut, en aucun cas, être tenu responsable des erreurs ou des omissions. L’inclusion d’un programme ou d’un service ne signifie pas qu’on l’endosse, de même que l’omission d’un programme ou d’un service ne constitue pas un jugement négatif sur la contribution qu’un organisme apporte à sa communauté. Avant d’agir à la lumière des renseignements fournis, vous êtes invités à les vérifier auprès des organismes concernés.

Ce site peut contenir des liens vers d'autres sites qui ne sont pas contrôlés ni maintenus par le Centre d'information communautaire d'Ottawa (CIC). Le CIC n'est pas responsable du contenu de ces autres sites Web. Le CIC vous offre ces liens pour votre commodité et l'ajout de tout lien vers l'un ou l'autre de ces sites Web ne sous-entend en aucun cas l'approbation de ce site par le CIC. Quiconque établit la liaison avec ce site doit se conformer à ces conditions ainsi qu'aux lois applicables.